Mes 3 incontournables du début de saison d’un triathlète | Alexsereno.com
3525
post-template-default,single,single-post,postid-3525,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

3 incontournables pour bien débuter votre nouvelle saison de triathlon

3 incontournables pour bien débuter votre nouvelle saison de triathlon

C’est ma 21e année de coaching qui s’est amorcée il y a quelques semaines. Celle-ci est un peu spéciale puisque je m’apprête à retourner sur le terrain en force, à compter de décembre.  J’ai commencé à me lever 2 fois par semaine pour nos sessions matinales de natation, et je dois avouer que c’est encore difficile à 45 ans. Cela dit, lorsque le soleil pointe son nez dans les vitres de la piscine du Collège Ahuntsic, je me surprends à être heureux et surtout privilégié d’être là. C’est dur à croire qu’après toute ces années, j’aie encore envie de faire ça!

Comme à chaque début de saison, je vais prendre quelques semaines afin de bâtir le plan pour la saison à venir.

Au sein de ma planification, certaines choses resteront similaires puisqu’elles ont porté fruits au fil des ans. Ce sont mes 3 incontournables du début de saison pour tout triathlète, peu importe le niveau:

  1. Changer le mal de place

    L’automne est l’occasion rêvée pour faire du vélo de montagne. Cette activité est non seulement très plaisante pour les athlètes, mais elle est aussi fort utile pour améliorer le coup de pédale (pédaler à cadence élevée en gardant la fluidité du coup de pédale). Elle est aussi excellente pour travailler les habilites techniques. Ces dernières représentent selon moi de très grandes lacunes chez les jeunes triathlètes.

  2. Le cross country

    Voilà une belle façon de bâtir un peu de force dans les petites jambes des triathlètes.  Les parcours en pente, gazonneux et boiteux se prêtent parfaitement à cet exercice.

    Personnellement, les courses de cross country seront pour mes athlètes les seuls efforts spécifiques de course de cette partie de la saison.

  3. Remodeler le style de nage

    Après plusieurs mois passés à nager en eau libre, il y a fort à parier que le style de nage du triathlète en a pris pour son rhume ! Voici le moment parfait pour prendre le temps de remodeler correctement la technique. Ces premiers mois vous permettront de bâtir le volume nécessaire afin d’attaquer le premier camp de la saison, comme celui de natation des Fêtes.

Je termine ce dernier point sur un petit avertissement: faites attention si vos jeunes suivent un  programme intensif de natation (club) et de cross country en même temps. Les volumes et les intensités respectifs de chaque programme peuvent rapidement entrer en conflit et mettre en péril la récupération de l’athlète. Essayez de superviser et de modérer les sessions auxquelles ils participent, afin d’éviter de mauvaises surprises.

Bon début de saison à tous !