L’entrepreneuriat n’est pas fait pour tous voici pourquoi | Alexsereno.com
3519
post-template-default,single,single-post,postid-3519,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

6 raisons pour lesquelles l’entrepreneuriat, ce n’est pas glamour !

6 raisons pour lesquelles l’entrepreneuriat, ce n’est pas glamour !

Je suis entrepreneur depuis aussi loin que je me souvienne (au secondaire, je vendais du linge de sport à mes amis d’école). C’est dans mon ADN. J’ai toujours adoré vendre des trucs et, surtout, être le maître de ma destinée. Cela dit, l’entrepreneuriat n’est pas fait pour tous et c’est loin d’être aussi glamour que certaines émissions le font paraître !

Un-e entrepreneur-se, c’est avant tout:

  1. Une personne qui ne dort pas beaucoup. Elle investit un nombre d’heures incalculable sur son projet d’affaires. Lorsqu’elle dort, elle en rêve… Ou elle fait de l’insomnie parce qu’elle pense à ce qu’elle n’a pas eu la chance de faire encore.
  2. Une personne qui ne sait pas c’est quoi des vacances. Soit elle n’en prend pas, soit elle part avec son cellulaire dans son maillot de bain. Et quand elle réussit à trouver une façon de finalement se permettre de vraies vacances… Elle a de nouvelles idées qui émergent durant cette période de semi-repos.
  3. Un papa ou une maman qui se sent indigne tout le temps parce qu’il-elle a manqué la compétition de natation ou le spectacle de son enfant.
  4. Un gambler ! Parce qu’il-elle risque le tout pour le tout quand son banquier lui demande de signer « sa vie » (1) pour avoir une marge de crédit.
  5. Un PR (relationniste de presse). Il-Elle est toujours, toujours, toujours en mode « relations publiques » pour promouvoir/vendre sa marque ou son projet.
  6. Une personne compétitive. Parce qu’elle carbure aux défis et qu’elle préfère y laisser sa peau que d’échouer (l’échec est nécessaire au développement d’un bon entrepreneur… Mais ça fait ch*** !).

Va vendre!

L’entrepreneuriat, c’est plus qu’une bonne idée, une campagne de socio-financement ou une parution à l’émission Dans l’œil du dragon (2)… C’est un « pitch de vente» perpétuel ! Si vous pensez que c’est fait pour vous, faites ce petit test : allez vendre ! Sortez faire un tour dans la mêlée pour valider si vous êtes capable de vendre votre produit, votre service ou votre idée. Vous aurez un verdict assez rapidement.

Il ne te suffira pas simplement d’avoir une idée fantastique pour être en affaires (moi, j’en ai 2-3 par jour !), il faudra être capable de la vendre. C’est d’ailleurs pourquoi je conseille toujours aux jeunes entrepreneur-e-s d’aller valider leurs idées sur le terrain, avant même de rédiger un plan d’affaires.

Je termine avec cette phrase que j’ai lue sur Facebook: « L’entrepreneur, c’est le gars qui saute de l’avion et qui construit le parachute en descendant ! »

(1) Garanties personnelles (ex. ta maison)

(2) Il n’y a rien de mal avec un passage à cette émission, bien au contraire !  Elle représente, pour certains entrepreneurs, un incroyable tremplin. Parlez-en à mon ami Bastien Poulin de 1642 Cola.