S’assumer - Alex Sereno
2467
post-template-default,single,single-post,postid-2467,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

S’assumer

S’assumer

Mon plus grand paradoxe est celui-ci; j’adore les défis et le «thrill» de relever un défi de taille afin de me démarquer de la compétition (vous ai-je déjà dit que je détestais perdre?), en même temps, je déteste ce sentiment d’insécurité qui vient avec. Par-fois je crois que je suis fou! Avec le temps, j’en suis venu à réaliser que c’est la peur de l’échec qui alimente mon «fuel» entrepreneurial (et celui du coach aussi).

Au fil des ans, j’ai développé une stratégie, qui j’en suis certain, est utilisée par maints entrepreneurs ou entraîneurs, celle-ci est simple: vous dites à votre entourage ce que vous désirez accomplir (pour les plus culottés je dirais même «ce que vous allez accomplir»)…puis vous travaillez d’arrache-pied par peur de perdre la face! Vous direz que c’est un peu extrême et j’en conviens…mais à chacun ses moyens pour arriver à ses fins!

Les grands athlètes qui ont marqué leur sport en clamant haut et fort ce qu’ils allaient accomplir m’ont toujours inspiré. C’est chose courante en boxe…ça vous dit quelque chose Mohamed Ali? Bien entendu ce principe peut s’accomplir autant en affaire que dans le domaine sportif.

Cela dit, il ne suffit pas simplement d’un peu de PNL (programmation neurolinguistique) pour accomplir de grandes choses. Ça prend du travail et de la persévérance…en quantité industrielle! Et pour ceux qui se demandent si le jeu en vaut la chandelle, ma réponse est OUI!

Et vous? Vous avez envie de faire quoi?