Donnez et vous recevrez! - Alex Sereno
2403
post-template-default,single,single-post,postid-2403,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Donnez et vous recevrez!

Donnez et vous recevrez!

Cette phrase représente tellement bien ma vision, quand vient le temps de bâtir une stratégie de marketing pour mes projets d’affaires.  L’anecdote suivante est d’ailleurs un bel exemple:

Je magasinais des skis alpins depuis quelques semaines.  N’étant pas un bon skieur, et encore moins un connaisseur (ce n’est parce qu’on a entraîné des athlètes internationaux dans une discipline qu’on s’y connait dans tous les sports!), j’ai fait le tour de mon réseau personnel.  J’ai consulté mon ami et associé Daniel, qui lui, est un excellent skieur.  J’ai aussi fait le tour de plusieurs boutiques spécialisées, question de me renseigner.  Bien entendu, en bon profane que je suis, j’avais une idée un peu arrêtée de mes besoins.  Je désirais de petits skis (pas des snowblades) que tous ont vite fait de me déconseiller…sans compter qu’il n’y en a plus sur le marché!  Mais quand t’as une tête de cochon, tu continues de croire que tous ont peut-être tort…

Donc têtu comme une mule, j’ai décidé d’essayer différents modèles (je vous rappelle que je ne suis pas un bon skieur…).  J’avais entendu dire que certaines boutiques situées dans un mont de ski louaient des « démos » afin que les gens puissent les essayer.  Certains offrent d’ailleurs de créditer les frais de location si vous passez à l’achat par la suite.  Une boutique en particulier m’a même offert de les essayer gratuitement.  C’est d’ailleurs lors de cette sortie que j’ai trouvé le modèle que j’aimais beaucoup (et approuvé par l’ami Daniel).  Je suis retourné magasiner à nouveau quelques jours plus tard pour être certain de mon choix (j’ai bien spécifié que j’étais borné non?).  Une fois ma décision prise, devinez où je suis retourné acheter ceux-ci?  Eh oui, là où on me les avait fait essayer sans engagement de ma part.

Bien honnêtement, le prix m’importait peu.  Mais une chose est certaine, même s’ils avaient été moins dispendieux dans une grande surface près de chez moi, j’aurais quand même fait les 30 km pour me rendre à la boutique de la station si sympathique pour acheter mes skis.

Je pratique cette astuce au sein de mes entreprises, mais de la vivre comme consommateur me confirme à quel point, elle est efficace!

Bonne saison de ski!

Mots clés :
, , ,