Finalement j’ai changé d’idée - Alex Sereno
2769
post-template-default,single,single-post,postid-2769,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Finalement j’ai changé d’idée

Finalement j’ai changé d’idée

Le weekend dernier avait lieu le 2e camp du projet Winnipeg 2017, ainsi que le 1er colloque des entraîneurs, organisé par Triathlon Québec.  En plus d’y donner une présentation sur les principes de périodisation de natation pour les jeunes triathlètes…j’ai eu la chance d’entraîner notre jeune groupe d’athlètes, qui progressent à vitesse grand V (félicitations aux entraîneurs!).

Comme nous sommes très tôt en saison, nous avons poursuivi notre travail technique au niveau des habiletés requises pour les 3 disciplines.  Nos jeunes ont quand même fait 5 heures d’entraînement à chaque jour (3 entraînements par jour), sous ma supervision et celle des entraîneurs présents lors des ateliers.  Comme j’étais sur le terrain la majorité du temps (là où je suis le mieux!), je n’ai pu assister aux différentes présentations offertes dans le cadre du colloque…sauf pour celle de Felix-Antoine Lapointe, l’entraîneur de course à pied du Rouge et or.  Je comprends désormais pourquoi il fait partie de la crème de la crème des entraîneurs de pointe au pays et pourquoi son athlète a mérité sa sélection olympique pour les jeux cet été!  En plus de sa présentation, il a donné un atelier d’entraînement en circuits avec nos jeunes…j’ai eu des flashbacks de mon ancien club à DDO au début de ma carrière de triathlon.

Se virer sur un trente sous

Un des faits marquants de mon weekend fut ma planification…que je n’ai pas eu la chance d’exécuter!  Lors de ma première journée, j’ai réalisé que les entraînements que j’avais planifiés n’étaient pas appropriés pour nos jeunes actuellement (mes objectifs techniques étaient encore trop difficiles).  J’ai donc entrepris de changer toutes mes sessions, tout de go, afin de les adapter.  J’ai donc fait appel à beaucoup de MMA (la Même Maudite Affaire), dans le cadre des exercices techniques que j’ai décidé d’inclure à mes sessions.

C’est d’ailleurs cet épisode qui m’a inspiré ce billet.  La clé du succès d’une bonne session est tributaire de la capacité de l’entraîneur à s’adapter rapidement à la façon dont les athlètes réagissent aux défis qui leur sont présentés (ex. une série, un test, un nouvel éducatif).  Ainsi, plus nombreuses sont les présences de l’entraîneur aux sessions, plus de chances il aura de s’adapter à ses athlètes.

C’est bientôt Noël

Décembre approche à grands pas et j’ai déjà très hâte au prochain camp qui aura comme objectif la natation.  De plus, notre groupe devra sélectionner le capitaine du groupe des filles, ainsi que celui du groupe des gars.

Pour terminer, une mention toute spéciale à Edmond.  C’est à lui que vont mes 3 étoiles de ce 2e camp!