Jack of all trades : porter plusieurs chapeaux | alexsereno.com
Un camp d’entraînement où tu t’entraînes 2 à 3 fois par jour représente une occasion unique pour les athlètes d’apprendre à bien gérer leur temps
camp, entraînement, sport, triathlon
3675
post-template-default,single,single-post,postid-3675,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Jack of all trades : porter plusieurs chapeaux

jack of all trades

Jack of all trades : porter plusieurs chapeaux

Jack of all trades : porter plusieurs chapeaux

J’aime bien la définition de Wikipédia du « Jack of all trades » : master of none is a figure of speech used in reference to a person who has dabbled in many skills, rather than gaining expertise by focusing on one”.  Elle décrit, à mon sens, tellement bien ce qu’est un entrepreneur : une personne capable de porter plusieurs chapeaux au sein d’une entreprise.  C’est d’autant plus vrai pour une entreprise en démarrage !  Cela dit, l’entrepreneur possède aussi ses propres forces, qu’il pourra exploiter de façon plus rigoureuse en cours de route, une fois que l’entreprise arrivera à une certaine maturité (ex. : la finance, le marketing, la vente, etc.).

J’ai appris plus de 10 métiers au cours de cette aventure qu’est l’entrepreneuriat.

Mon entreprise vient de passer le cap des 15 ans (déjà)!  Avec un peu de recul, je réalise combien de métiers j’ai pratiqués au fil des ans.  À vrai dire, j’ai peine à réaliser à quel point ce fut challengeant. Je vous laisse juger par vous-même :

  1. J’ai commencé par la représentation en porte-à-porte afin de vendre notre café aux différents établissements de restauration.
  2. Puis j’ai ajouté le marketing à ma tâche.
  3. Nous avons créé l’agence de communication marketing et je suis devenu directeur artistique (il fallait quand même que ma formation de graphiste me serve un jour).
  4. J’ai ensuite appris à animer via les webséries de l’entreprise.
  5. J’ai ajouté la chronique radio à mon animation
  6. Le blogue et la création de contenu sont devenus monnaie courante…avec l’animation de communauté
  7. Il a fallu pousser mes connaissances en matière de stratégie numérique
  8. Le marketing numérique est donc apparu dans ma vie !

J’ai également dû m’improviser spécialiste des relations publiques, du développement des affaires… et j’en passe !  J’aurais pu ajouter que j’ai découvert une passion pour les conférences que j’ai eu la chance de donner plus d’une centaine de fois depuis 2012. Ma gang et moi avons même pondu un livre en cours de route !

S’entourer de meilleurs que soi

Bien entendu, porter plusieurs chapeaux, c’est le lot de toute entreprise en démarrage.  Vient toutefois un moment où il devient pertinent, voire primordial, d’embaucher des experts.

L’avantage majeur d’avoir dû occuper tous ces postes au sein de mon entreprise, c’est que je suis en mesure de comprendre le travail des experts que nous avons ajouté à notre équipe au fil des ans.

Selon moi, il n’y a rien de pire qu’un chef d’entreprise qui ne comprend pas le travail qu’accomplissent ses équipes de spécialistes.  Il finira par prendre de très mauvaises décisions, basées uniquement sur son intuition (l’intuition c’est nécessaire, mais vient un temps où elle doit être corroborée par des données).

Et vous ? Combien de chapeaux portez-vous au sein de votre entreprise ?