Réseauter à l’aide des médias sociaux - Alex Sereno
3340
post-template-default,single,single-post,postid-3340,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Réseauter à l’aide des médias sociaux

Réseauter à l’aide des médias sociaux

J’ai eu la chance de donner une conférence sur le réseautage en compagnie d’Alexandre Laganière («Lag» pour les intimes), le 30 septembre dernier, dans le cadre d’une activité de réseautage pour les boursiers du programme Équipe Québec (une initiative du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur ainsi que de l’INS Québec en collaboration avec la Fondation de l’athlète excellence du Québec). Cet ancien joueur des Carabins de l’Université de Montréal est désormais conférencier et spécialiste en matière de réseautage. Il fera beaucoup parler lui dans les années à venir…

Notre mandat était de promouvoir l’importance du réseautage pour les athlètes de pointe. Nous avons profité de l’occasion pour définir le concept du «Personal brand» et montrer l’importance/l’opportunité des médias sociaux comme vecteurs de communication pour réseauter à distance. Tous ceux qui oeuvrent au sein du sport de haut niveau savent à quel point les contraintes de temps représentent un défi de taille pour un athlète chez qui l’entraînement, le repos, la thérapie et la nutrition costituent l’essentiel de son quotidien.  Assister à un événement n’est pas une mince tâche pour ces derniers ; chaque présence sur la glace doit compter!

Si vous avez manqué la présentation, voici quelques astuces que Lag et moi avons partagées au groupe d’athlètes qui étaient présents.

Préréseautage : «Pas le choix… Faut quand même assister à quelques événements»

  • Faites une vigie sur les personnes qui seront présentes à l’événement (c’est très impressionnant quand on vous reconnaît lors d’une discussion).
  • Ciblez les gens avec qui vous désirez entrer en contact et essayez de trouver leurs champs d’intérêts en dehors de leur domaine d’expertise (ex. Tel entrepreneur adore faire du vélo).

 

Post réseautage : «C’est là que la relation débute réellement !»

  • Si vous avez connecté avec une personne, ajoutez-la sur Facebook, LinkedIn, etc.
  • Envoyez-lui un courriel en la remerciant d’avoir pris le temps de vous jaser.
  • Demandez-lui si elle désire recevoir votre infolettre ou si elle connaît votre blogue.
  • Lorsque vous êtes amis Facebook, n’hésitez pas à jaser de temps à autre à la personne que vous courtisez lorsque le sujet de conversation est propice (ex.: nouveauté dans le monde du vélo). N’hésitez pas à rendre service à une personne en partageant un conseil issu de votre champ d’expertise (ça, je l’ai volé à mon ami Lag!).
  • Recommandez le commanditaire que vous courtisez lorsque l’occasion se présente (ex: Taguer Alex sur une conversation quand quelqu’un jase de café…»).

 

Vous êtes votre propre RP : «Entretenir vos relations»

Si vous devenez un ambassadeur de marque, vous devrez fort probablement agir comme votre propre gérant et relationniste. Voici quelques astuces qui vous permettront de rester en contact avec les personnes importantes de votre réseau :

  • Faites-vous des listes: médias, commanditaires, amis, contacts, etc. ;
  • Envoyez-leur un rapport de coursevia courriel ou via votre infolettre ;
  • Si vous possédez un blogue*, rédigez votre rapport de course et partagez-le via Facebook, Instagram, Twitter et cie… Même lors des mauvaises journées! Profitez de l’occasion pour remercier vos commanditaires et partenaires.

*Si vous rédigez une infolettre ou un billet de blogue, prenez la peine de créer du contenu supplémentaire en apportant une valeur ajoutée qui mettra de l’avant votre expertise (ex. Un conseil sur la maintenance dun vélo). Vous risquez daccroître votre communauté virtuelle (Maghalie Rochette, une cycliste, partage une nouvelle recette de son cru dans chacune de ses infolettres… L’idée est vraiment super originale et pratique!).