There is no «I» in t-e-a-m ! - Alex Sereno
2893
post-template-default,single,single-post,postid-2893,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

There is no «I» in t-e-a-m !

There is no «I» in t-e-a-m !

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de La semaine québécoise des cafés indépendants?  Il y a fort à parier que oui, parce que ce fut un succès monstre! Mon équipe et moi, chez Barista et On s’en food, avons mis sur pied un événement d’envergure qui a profité d’une visibilité au-delà de nos attentes.

L’objectif était de faire un clin d’œil à l’industrie des cafés indépendants en organisant un événement rassembleur. Pour ce faire, nous avons mis à la disposition de tous les cafés qui le désiraient notre département de communications, afin de promouvoir les activités et promotions que chaque café participant organisait tout au long des 6 jours de festivités. Pour terminer en beauté cette semaine caféinée, tous les établissements devaient offrir un café sans lait à 1$ et un café à base de lait à 2$ pour remercier leur clientèle de leur fidélité.

Je tenais à partager ce petit moment de fierté avec vous, parce que projet démontre l’importance de pouvoir compter sur une solide équipe, lorsque vient le temps de relever des défis de taille comme celui de J’aime mon café. Et une équipe solide, moi j’en ai toute une!

Dans le sport comme en entreprise, il est crucial de s’entourer de gens compétents et très performants pour mener à terme des objectifs ambitieux. Cette semaine en fut un bel exemple.

Aussi fort que le maillon le plus faible de la chaîne

Je ne cesse de le répéter lors de mes conférences ou lorsque j’enseigne à des entraîneurs : une équipe est aussi forte que le maillon le plus faible de sa chaîne. Il est donc très important de sélectionner les bons candidats, lorsque vient le temps de planifier un projet d’envergure. Chaque membre du groupe doit être assez polyvalent pour en appuyer un autre (c’est ce qui définit une équipe championne).

Cette idée que nous avons eue de mettre en valeur les cafés indépendants du Québec n’aurait jamais fonctionné si Camille, Laurent, Daniel, Jocelyn, David, Enrico et moi n’avions pas été en mesure de compter les uns sur les autres. Un gros projet du genre, qui s’ajoute à nos activités courantes (café, communications, clients, création de contenus, etc.), ça veut dire que tous les membres de l’équipe doivent être prêts à prendre des bouchées doubles (après tout on est quand même dans le domaine de la bouffe, non?). Mais le résultat final est tellement gratifiant (et il nous permet d’oublier toutes ces heures supplémentaires) !

Bref, vous aurez compris à quel point je suis fier de pouvoir compter sur eux. C’est grâce à cette même équipe qu’il y aura encore et toujours des projets d’envergure au sein de mon entreprise…en passant, vous avez entendu parler de notre bière « On a soif » ?

onasoif

Good job team!

N.B. Désolé pour le titre anglophone, mais je n’arrivais pas à trouver mieux!