try, fail, repeat
Un camp d’entraînement où tu t’entraînes 2 à 3 fois par jour représente une occasion unique pour les athlètes d’apprendre à bien gérer leur temps
3768
post-template-default,single,single-post,postid-3768,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Try, fail, repeat

Try, fail, repeat

Je suis un fan de contenu numérique. J’adore l’idée de créer de nouveaux concepts qui aideront ma marque à se démarquer sur le web.  Cela dit, la création de contenu peut s’avérer un exercice laborieux, ardu, et parfois même frustrant, puisqu’on réussit rarement du premier coup « le coup de circuit »!

Prenons, par exemple, le tout dernier podcast « J’aime mon café » de Barista. Cette 3mouture (jeu de mots facile!) est un concept qui a été élaboré il y a près de 2 ans au sein de notre plateforme gourmande On s’en food*.

Pour les besoins de cet article, laissez-moi vous présenter la genèse du concept:

  1. Exploiter le direct
    Facebook a lancé la diffusion en direct et nous désirions profiter de cette nouvelle fonctionnalité. Les enjeux techniques étaient grands et pouvaient nuire à la marque. Nous avons décidé de créer un concept ludique, Laurent et moi, sur OSF : « Les désastres culinaires ».  Au fil des épisodes nous avons développé le « pacing » idéal pour garder l’auditoire captif et surtout nous avons trouvé les outils techniques afin de faire une bonne captation audio du vidéo en direct.

Je vous invite à constater la différence entre ces 2 épisodes.

* On s’en food a longtemps servi de labo expérimental afin de tester de nouveaux concepts et fonctionnalités du web, avant de développer un concept original via l’écosystème de la marque Barista. Il peut être périlleux d’essayer de nouvelles choses directement via la marque du premier coup!

  1. Maîtriser la technique
    Nous avons par la suite produit l’émission « J’aime mon café live » en direct de différents cafés. Le concept d’entrevues en direct comportait des enjeux importants tels que la bande passante des cafés… le live c’est bon, mais pas partout!
  2. Expérimenter avec d’autres formats
    Nous avons par la suite développé une émission de radio estivale à CIBL (Un autre café). La radio, c’est cool…mais ô combien énergivore en matière de préparation!
  3. Sortir des sentiers battus!
    Nous avons même essayé des entrevues dans l’auto (Café pour emporter). Pour réaliser à quel point cette idée nécessitait une plus grande équipe technique que celle que nous avions à notre disponibilité.
  4. Toute bonne chose vient à ceux qui savent attendre!
    Le format podcast vient de voir le jour. Ce dernier concept répond à plusieurs objectifs :
  • Création de contenu pour les gens de l’industrie du café (la cible)
  • Simplicité du format axé sur le contenu avant tout
  • Facilité à produire et à planifier

L’importance du pilote

Pour tous ces concepts énumérés ci-haut, il y a eu un pilote. Le pilote est l’épisode-test qui servira à raffiner la formule par la suite. Lorsque nous utilisions la plateforme gourmande OSF pour élaborer nos concepts d’émission, la marge d’erreur était plus grande puisqu’il n’y avait pas trop d’implications sur la marque. Dorénavant, lorsque nous développons un nouveau concept tel le podcast nous nous devons de produire un « vrai » pilote qui ne sera pas diffusé, afin de peaufiner comme il se doit le produit avant sa mise en ligne. Nous avons donc tourné le podcast à deux reprises pour en arriver à cette version :

Bien entendu, ce dernier format sera perfectionné en cours de route, mais toujours est-il que nous sommes assez satisfaits du premier épisode pour annoncer que nous lançons un nouveau concept d’émission à notre communauté.

Le bon format pour la bonne plateforme.

Parlant de communauté… chaque contenu devrait idéalement être conçu en respect avec la plateforme et la communauté sur laquelle il se retrouvera.  Ainsi, un contenu de type « long form » comme un podcast devrait selon moi se retrouver sur une chaîne YouTube. Là où l’on consomme ce genre de format plus long.

Cela dit, rien ne vous empêche d’user d’un peu de stratégie pour attirer l’attention de vos autres communautés afin de les inciter à venir découvrir une autre de vos plateformes sociales.  C’est la raison pour laquelle nous avons l’habitude d’extraire de petits « teasers » d’une trentaine de secondes afin d’alimenter notre page Facebook ainsi que notre Instagram.

En conclusion, vous aurez compris que la création de contenu c’est un travail qui nécessite beaucoup de résilience et de patience. En plus de la conception, il requiert un effort de diffusion et de vigie constant qui permettra de réviser le tir rapidement.  Cela dit, c’est aussi un exercice de création extraordinaire si vous avez un esprit créatif.  Alors n’hésitez pas à vous lancer, c’est très enrichissant!