Un pas de plus vers Winnipeg 2017 - Alex Sereno
3341
post-template-default,single,single-post,postid-3341,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,overlapping_content,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Un pas de plus vers Winnipeg 2017

Un pas de plus vers Winnipeg 2017

Le 14, 15 et 16 octobre derniers, j’ai tenu un premier camp d’entraînement avec un petit contingent du Projet Winnipeg 2017 (pas mal féminin!), puisque la plupart de nos athlètes participent à des courses de cross-country. Par contre, pour nos quelques guerrières sur place (et 1 guerrier: Jérémie), ce fut une occasion unique de revisiter les bases techniques des 3 disciplines qui composent le triathlon.

Au menu: de la technique, de la technique… Et de la technique!

Si vous me le lisez régulièrement, vous ne serez pas surpris d’apprendre que j’ai préparé un camp qui avait comme objectif de réviser les habiletés techniques des 3 sports.

Puisque c’est le début de la saison et que nos athlètes sont de retour dans l’eau, j’en ai profité pour revoir quelques éducatifs essentiels dans les 4 styles de nage.

Nous avons aussi profité de l’occasion pour travailler la mécanique de course avec ce que j’appelle du «perfect run», c’est-à-dire courir avec une cadence optimale tout en restant économique et en contrôle. Un des éléments techniques auquel je donne beaucoup d’importance lorsque nous travaillons la cadence de course est l’utilisation des bras. Ceci permet une meilleure fluidité du patron de course. Merci coach Jérôme Besson pour la session d’éducatifs spécifiques!

Côté vélo, Marc-Antoine Christin nous a préparé un super atelier comportant une série de parcours techniques à l’aide de cônes… Disons qu’avec l’arrivée de la pluie battante, toutes les composantes étaient réunies pour mettre au défi les habiletés techniques de nos filles!

La visite d’une Olympienne

Nous avons aussi reçu la visite de l’Olympienne Amélie Kretz, qui a été très généreuse de son temps. En plus de nous partager son parcours personnel (un parcours rempli de défis de taille dus aux nombreuses blessures), elle s’est aussi prêtée au jeu en offrant quelques conseils techniques à nos jeunes lors de la session de natation de l’après-midi.

Pour conclure, mes 2 coups de chapeau du camp vont à Kamille et Élizabeth qui ont non seulement participé à toutes les sessions du camp, mais qui ont aussi brillé par leurs performances lors de chaque session. Elles se sont d’ailleurs mérité de petits cadeaux qu’Amélie nous avait remis le samedi.